Dommages ouvrage chauffage : prix bas et pas cher !

Dommages ouvrage chauffage : prix bas et pas cher !

Si vous avez besoin de faire installer un chauffage central dans votre maison, vous serez amené à souscrire à certaines garanties parmi lesquelles figure l’assurance dommages-ouvrage. Cette couverture vous protège pendant dix ans sur les vices cachés et malfaçons impactant votre système de chauffage installé par un professionnel. Néanmoins, sachez qu’elle représente un budget plus ou moins conséquent que vous pouvez réduire grâce à quelques astuces.

Devis Dommages Ouvrage
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

L’installation d’un chauffage : une démarche complexe

Le chauffage reste un élément essentiel à votre logement. Sur le marché, il existe une multitude de modèles disponibles adaptés à vos besoins : chauffage électrique, chauffage au gaz, chauffage au fioul, chauffage au bois, pompe à chaleur aérothermique ou géothermique, chauffage solaire… Le choix du meilleur dispositif est guidé par la superficie de votre logement, votre situation géographique ou encore le coût énergétique. Bien qu’indispensable, le chauffage doit être installé dans les règles de l’art pour être efficient. Sa mise en place relève entre autres de la configuration des pièces de la maison et des spécificités de l’équipement. La pose exige parfois des ouvrages lourds qui ne peuvent pas être réalisés par n’importe qui. Les aménagements ainsi que les raccordements doivent respecter les normes afin d’éviter les incidents. D’où l’importance de faire appel à un professionnel pour vos travaux. Étant donné que le chauffage central fait partie des équipements indissociables à l’ouvrage couverts par une assurance décennale, le plombier-chauffagiste que vous sollicitez doit alors être couvert par cette garantie. Et si c’est le cas, vous devez aussi en conséquence souscrire à une assurance dommages-ouvrage (DO).

Assurance dommages ouvrages chauffage : comment ça marche ?

En tant que maître d’ouvrage commanditaire de travaux d’installation ou de rénovation, vous êtes légalement contraint de détenir une assurance dommages-ouvrage dès lors que vous avez contacté un professionnel pour poser votre système de chauffage. Grâce à cette garantie, vous obtenez plus rapidement une indemnisation si des dommages de nature décennale apparaissant sur votre installation comme des dysfonctionnements ou des pannes relevant de la responsabilité de l’installateur. Vous n’avez plus à attendre à une décision de justice pour obtenir des dédommagements. Le coût des réparations est directement pris en charge par votre assureur qui dispose de 90 jours pour vous envoyer une offre d’indemnisation si le montant du dommage est supérieur à 1800 euros.

Avoir une telle protection est d’autant plus important si vous envisagez de revendre votre maison dans le futur. En effet, lors de la revente, il se peut que le notaire exige la présentation d’une attestation d’assurance DO. Sans elle, vous aurez du mal à trouver preneur pour votre maison. Le prix de celle-ci risque aussi de baisser par rapport aux valeurs réelles du marché.

Quel est le prix d’une assurance dommages chauffage ?

Compte tenu des enjeux de l’assurance DO, vous avez intérêt à trouver rapidement le meilleur contrat qui vous apportera le maximum de sécurité. Un des critères sur lesquels vous devez vous focaliser au moment de choisir figure le prix de la couverture. En général, le coût d’une assurance DO dépend du type d’ouvrage, des techniques utilisées par le plombier-chauffagiste, du prix des travaux et de votre profil d’assuré. Il est admis que les tarifs d’une assurance DO représentent 1 à 5% du montant total de l’ouvrage. Le règlement de la prime s’effectue en une seule fois lors de la souscription avant le début des chantiers, à l’inverse des autres assurances qui se règlent de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Il se peut que des ajustements sur le prix soient effectués à la fin du chantier en fonction du tarif réel des travaux, ce qui engendre le règlement d’une seconde cotisation complémentaire.

Comment réduire le prix d’une assurance dommages ?

Les compagnies d’assurance considèrent l’assurance DO comme une « garantie à risques » car le taux de sinistralité est élevé sans compter que le montant des indemnisations est parfois très onéreux. De ce fait, il est relativement compliqué de négocier les prix à la baisse. Vous avez plutôt intérêt à jouer sur les options en sollicitant un geste commercial sur les garanties facultatives.

Une autre solution consiste à faire jouer la concurrence. Il existe de nombreux assureurs qui proposent une assurance DO et qui appliquent des tarifs très différents. Pour faire des économies, faites judicieusement une comparaison entre les différents devis.

Vous pouvez utiliser les comparateurs en ligne qui entreprennent cette démarche à votre place. Ils se montrent particulièrement efficaces en vous dénichant un contrat parfaitement adapté à vos besoins et à votre budget. Le service est en plus gratuit, rapide, fiable et sans engagement. Mais faites bien attention de choisir des comparateurs indépendants qui ne sont pas affiliés à des compagnies d’assurance. C’est une façon pour vous d’obtenir plus de devis proposés de façon objective. Car si vous utilisez des comparateurs sponsorisés par des assureurs, vous ne recevrez que des propositions qui proviennent de leurs filiales et qui écartent les autres opérateurs pouvant pourtant suggérer de meilleures politiques tarifaires.