Quel est le prix d’une assurance décennale pour un professionnel du bâtiment ?

L’assurance décennale étant obligatoire pour tous les constructeurs, elle constitue une charge financière supplémentaire à assumer. Le prix du contrat dépend de plusieurs critères en lien avec l’activité. Il est heureusement possible d’alléger la facture en optant pour certaines astuces.

Les critères influant sur le prix d’une assurance décennale

Il n’est pas vraiment facile de déterminer avec exactitude le prix d’une assurance décennale, car il dépend de plusieurs critères. L’un des premiers éléments analysés par l’assureur concerne la nature de l’activité. Les métiers risqués comme ceux du charpentier ou du couvreur sont plus chers à couvrir que ceux d’un carreleur ou d’un paysagiste. Vient ensuite le niveau d’expérience de l’artisan. Les professionnels qui débutent dans le métier n’ont pas les faveurs des assureurs, car les risques d’erreur provoquant des sinistres sont trop élevés. Au moment d’établir un devis, la compagnie vérifiera également le chiffre d’affaires réalisé sur l’année ainsi que la taille de l’organisation. Elle passera au crible les procédés mis en œuvre pour voir si des techniques de construction jugées à risques sont utilisées. Enfin, elle prendra en compte l’étendue des garanties désirées pour mettre en place sa grille tarifaire.

Les tarifs moyens du marché

Pour avoir une idée du budget à prévoir pour votre assurance décennale, quelques exemples s’imposent. Prenons le cas d’une entreprise de plomberie. Un auto-entrepreneur ne paiera que 110 euros par mois alors qui s’il faisait un CA de 400 000 euros, sa facture s’élèverait à 375 euros par mois. Pour un entrepreneur général qui opère sous le statut d’auto-entrepreneur, la décennale lui coûtera 625 euros par mois. Si son CA est de 250 000 euros, le montant augmente à 920 euros par mois.

Comment faire baisser la note ?

L’assurance décennale a pour vocation de rembourser les propriétaires sur les malfaçons et vices cachés apparus dans leur maison à cause du constructeur. Valable dix ans, elle est d’une importance capitale, car elle engage la responsabilité du maître d’ouvrage sur les dommages subis. Pour bénéficier de la meilleure couverture, il est donc indispensable d’opter pour les bonnes garanties. Mais attention de tomber dans le piège de la peur en souscrivant à n’importe quelles garanties, y compris les plus superflues. Cela ne fera qu’augmenter le montant des primes. Il est aussi conseillé de jouer sur les franchises pour ne pas payer trop cher son assurance décennale. En augmentant la franchise c’est-à-dire la somme qui est à votre charge à l’issue d’un dommage responsable, vous pourrez obtenir une baisse de prix. Cependant, cette option est à manier avec des pincettes, car en cas de graves sinistres, les montants dont le constructeur sera redevable seront élevés. Une démarche à ne pas sous-estimer est de passer par les services d’un comparateur en ligne. Cet outil numérique donne accès à de nombreux devis en quelques clics. En fonction des besoins, il triera les offres les plus pertinentes du marché. Il suffira de comparer celles qui cadrent avec ses exigences et son budget. À défaut, le courtier spécialisé reste une option envisageable. En plus de bénéficier de conseils personnalisés, le client est accompagné tout au long de la démarche jusqu’à l’accès à un contrat adapté.

Ajouter un commentaire